top of page

Quelle hypoglycémie ?

Dernière mise à jour : 23 oct. 2023


Femme qui déguste un donut dans son frigidaire

L’hypoglycémie, qui caractérise un taux de glucose dans le sang insuffisant, nous a tous un jour affecté. Sait-on exactement dans chaque situation de quel type d’Hypoglycémie il s’agit ?

Plusieurs situations entraînent ce déficit et chacune a sa propre mécanique, et elle n’est pas forcément intuitive.

Cas autant méconnu qu’il est paradoxal, l’hypoglycémie réactionnelle. Le moins connu mais surement également le plus fréquent.

Comment se sentir en état d’hypoglycémie alors que l’on vient tout juste de consommer du sucre ?

La réponse est en fait dans la question : « Sucre ». Le terme sucre définit couramment, les sucres simples, ceux qu’on trouve dans ta canette de soda. La consommation de glucides induit une sécrétion d’insuline pourquoi ?

Premier cas, le recommandé, prioriser les sucres complexes pour ta consommation de glucides. Les sucres complexes présentent généralement des index glycémiques bas, leur vitesse d’assimilation est lente, dans le sang dans un premier temps puis dans l’organisme. Le taux de glucose dans le sang sera donc (considéré) constant.

Second cas, la consommation de sucres simples (ou une quantité trop élevée de sucres complexes) va induire une réponse insulinique élevée. Le glucose est généré rapidement, trop, dans le sang :

- 1 : s’il est consommé rapidement, par une activité mentale intense ou une activité sportive, le taux de glucose dans le sang reste stable : OK

- 2 : s’il n’est pas consommé rapidement, le taux de glucose dans le sang va croître et entraîner la sécrétion d’insuline pour réguler ce taux de glucose élevé. Le glucose excédent est donc stocké sous formes de glycogène et de graisses jusqu’à rééquilibrer un taux de glucose sanguin stable. L’insuline, qui a pourtant rempli son rôle met un certain temps avant de disparaître, temps plus lent que la régulation du taux de glucose idéal. Or, sa présence persistante stimule encore l’utilisation du glucose et va donc puiser le glucose sanguin plus qu’il n’en faut. Elle créé ainsi un déficit, d’où cette sensation d’hypoglycémie.


Les solutions à mettre en place :

- Réserver la prise de sucres simples à proximité d’un effort physique intense, ou une bonne heure de calcul mental.

- Prioriser dans son alimentation classique des sucres complexes en quantité adaptée à ses besoins, notamment dans ta collation : la pomme que tu consommes à 11h pour patienter avant ton déjeuner ne va pas réduire ta faim mais au contraire l’alimenter.


Et si tu souhaites étoffer le sujet, l'expertise et l'expérience du Dr Jean Marie Bourre te permettront sans aucun doute d'y voir plus clair :



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page